L’utilisation de la voiture de société

Souvent considérée comme une aubaine, la voiture de fonction est un avantage en nature auquel de nombreux salariés rêvent d’avoir droit. Contrairement à un véhicule de service, une voiture de société est à la disposition de l’employé pour ses déplacements professionnels et personnels. Il est donc possible de l’utiliser au quotidien, dans le cadre de ses fonctions, mais aussi pendant le week-end et les jours fériés. Bénéficier d’une voiture de société vous permet bien entendu de vous débarrasser des coûts directs liés à ce véhicule.

Contrat de travail avec voiture de fonction

Bénéficier d’une voiture de fonction reste l’un des grands avantages en nature que les entreprises peuvent offrir. Il permet d’attirer des candidats en cas de recrutement et d’engagement de l’employé en poste. La voiture de fonction est une voiture de tourisme mise à la disposition de l’employé pour un usage professionnel mais aussi privé. C’est une forme de rémunération.L’employé peut l’utiliser pour des voyages personnels semaine ou week-end. Cela dit, l’employé devra respecter certaines règles dans l’utilisation de cette voiture de société. peut utiliser la voiture de l’entreprise à des fins personnelles. En outre, selon les règles de l’entreprise, l’employé devra payer l’essence le week-end et pendant les vacances. L’employé doit également informer la compagnie du deuxième conducteur possible. En général, les véhicules fournis par l’entreprise sont achetés sous Longue Location à terme ou bail avec option d’achat. Cela signifie que les véhicules ne sont pas la propriété de l’entreprise. À ce titre, le salarié ne pourra effectuer aucune transformation ou intervention sans l’accord du bailleur.

Procédure d’entretien de la voiture de fonction

Lorsqu’une entreprise met une voiture de fonction à la disposition d’un employé, les procédures d’entretien et d’utilisation du véhicule doivent avoir été préalablement définies et communiquées à l’employé. Lorsqu’un employé a été informé de son obligation d’effectuer les révisions du véhicule de l’entreprise, le non-respect des recommandations qui lui ont été faites au sujet de l’entretien de son véhicule peut être considéré comme une blessure par son employeur. Le manque d’entretien, ou l’entretien tardif d’une voiture de société peut en effet être coûteux pour l’entreprise lorsque le constructeur refuse de prendre en charge certaines réparations sous garantie en raison du non-respect des recommandations d’entretien.

Articles de la même catégorie :